Dans un récent article, TechPulp.net relevait que, selon un sondage Legalstart, les créatrices d’entreprise se sentiraient lésées par rapport à leurs pairs masculins.

En cette journée internationale des femmes, il est important de rappeler que l’égalité salariale n’est toujours pas atteinte dans notre société. C’est encore plus vrai pour l’entrepreunariat, où les créatrices d’entreprise se sentent moins à leur place que les startuppeurs masculins.

Legalstart, plateforme d’aide juridique en ligne dédiée aux petites entreprises, dévoile les chiffres de son dernier sondage dédié à l’entrepreunariat féminin. Sur les 927 répondants, 60% des entrepreneures ont eu le sentiment de ne pas être prise au sérieux dans le cadre du travail et ce, à cause de leur genre. 35% estiment également qu’il est plus difficile pour elles de créer une entreprise en étant une femme.

Les deux plus grandes difficultés rencontrées par les startuppeuses sont de trouver le soutien de partenaires financiers (pour 53,8% des répondantes) et d’obtenir des partenariats commerciaux (46.2%). Selon le baromètre StartHer-KPMG de 2016, en effet, seuls 7% des fonds levés ont été à des entrepreneures.

Les secteurs où les femmes entreprennent le plus

Si 31% des créateurs d’entreprise sont des femmes, selon le sondage de la plateforme juridique, la part de femmes dans certains secteurs est bien loin de ce taux. Ainsi, les secteurs où les femmes sont les moins présentes sont :

  1. Le BTP (4%)
  2. Les transports (7%)
  3. Internet / l’informatique (12%)

A l’inverse, les secteurs où elles sont le plus représentées sont :

  1. le paramédical (66%)
  2. la mode / l’esthétisme (50%)
  3. l’artisanat (38%)

Enfin, les secteurs où le pourcentage de femmes entrepreneures se rapprochent le plus des 31% de créatrices d’entreprise, soit la moyenne nationale, sont l’immobilier (26%), les RH, l’alimentation / la restauration et les services, tous trois à 28%.

Article original à retrouver ici.
Crédits photo : CC0 License